Print Friendly
FavoriteLoading

Publié le 25 septembre 2017


L’Alagnonnette réouverte sur 10km !

Après l'aménagement de la passe à poissons à Massiac en 2012, après l'arasement d'un seuil communal à la sortie de Massiac en 2016, le dernier ouvrage avant les gorges de l'Alagnonnette à Saint Poncy a été arasé !

 

 

Ce dernier ouvrage, situé non loin des locaux de l'ancienne Communauté de Communes du Pays de Massiac servait à maintenir en place un passage à gué et était très difficilement franchissable par l'espèce cible qu'est la truite fario. En effet, les comptages de frayères à truites réalisés par la Fédération de Pêche du Cantal (FDAAPPMA) ont montré régulièrement l'impact de cet ouvrage sur le déplacement des poissons dans le cours d'eau.

 

Après explication des obligations règlementaires aux propriétaires, par les services de l'état du Cantal (DDT/AFB), ils se sont tournés vers l'arasement de l'ouvrage.

 

Ainsi le SIGAL prend la maitrise d'ouvrage des travaux et réalise donc les dossiers règlementaires, de subventions ainsi que la consultation des entreprises.

 

Ces travaux sont financés par l'Agence de l'Eau Loire Bretagne et par le monde associatif de la pêche (AAPPMA de Massiac, FDAAPPMA du Cantal et FNPF).

 

Les travaux ont consistés en la destruction de l'ouvrage puis la mise en place d'alluvions et gros blocs (cf schéma ci dessous) en aval pour combler la fosse créée par le seuil ceci afin de limiter les risques d'incision du lit du cours d'eau afin de conserver le passage à gué, uniquement moyen d'accès à certaines parcelles.

 

 

 

 

En outre, préventivement, la végétation rivulaire située sur les berges à l'amont du seuil a été coupée et les branchages ont été réutilisés pour protéger la berge en attendant qu'elle se revégétalise naturellement.

 

Le cours d'eau doit maintenant retravailler son lit par lui-même en remobilisant les alluvions et créant un chenal d'écoulement préférentiel.

 

 

 

 

 

 

 

 

Suivi

 

Le suivi de l'aménagement sera réalisé par la Fédération de Pêche du Cantal via le comptage des frayères à truites.

 

 

Avant travaux

                                                    

 

 

 

 

 

 

 

Après travaux