Print Friendly
FavoriteLoading

Publié le 15 septembre 2014


Les techniciens du Puy-de-Dôme viennent s’inspirer des méthodes « Alagnon »

 

 

Depuis juillet 2012, un nouveau cadre réglementaire impose, sur certains cours d’eau, aux propriétaires de barrages, seuils, pilières, … d’aménager leur ouvrage pour assurer la continuité écologique c'est-à-dire principalement la circulation des poissons migrateurs (1).

Dans le département du Puy-de-Dôme, la Direction Départementale des Territoires a créé un groupe d’experts appelé « groupe continuité écologique » (2) qui propose des priorités et des méthodes de travail.

 

Ce groupe, composé d’une quarantaine de personnes, s’est récemment rendu en visite sur le bassin versant de l’Alagnon afin de pouvoir visualiser des exemples concrets de chantier qui permettent de répondre à ces exigences.

C’est ainsi qu’après une présentation en salle, le Syndicat Interdépartemental de Gestion de l’Alagnon (SIGAL) a pu développer sur site sa méthode de travail et les résultats obtenus.

 

Moulin-grandLa microcentrale de Moulin-Grand à Massiac

 

Deux dispositifs de franchissement piscicole sont venus équiper ce site de production hydroélectrique.

Un sur l’usine où une passe mixte fragmente les cinq mètres de chute en ressauts franchissables par les poissons et un autre sur le barrage.

C’est ce dernier qui a le plus attiré l’attention des professionnels. En effet, des blocs de basalte disposés selon un certain calcul, viennent recréer une rivière artificielle, permettant ainsi aux poissons de nager vers l’amont du barrage.

 

 

Pour Alain Bonnet, de l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques « c’est un système assez innovant. On en rencontre peu de cette envergure au niveau national. Bien réalisé, il permet aux saumons et aux truites fario de passer sans problèmes pour aller se reproduire mais aussi, et c’est l’intérêt, à tout un cortège d’espèces moins physiques comme l’ombre commun. Dès cet automne, nous devrions voir des saumons se reproduire au dessus de Massiac».

 

 

Violette

Les gués busés de la Violette à Grenier-Montgon

 

 

La Violette est un petit ruisseau qui traverse la commune de Grenier-Montgon avant de rejoindre l’Alagnon. Chaque année en octobre, de très nombreuses truites adultes quittent l’Alagnon et tentent de remonter pour se reproduire.

 

Malheureusement quatre gués busés bétonnés bloquaient cette migration. En 2013, le SIGAL a assisté (dossiers techniques, réglementaires et financiers) la commune pour transformer ces gués en pont à fond libre.

Et les résultats sont là puisque la Fédération de pêche a montré lors d’une pêche électrique que les truites étaient de retour en nombre !

 

 

 

Jacques Filiol, Maire, était présent pour accueillir les techniciens. Il a pu répondre à leurs questions, notamment sur les réactions des administrés sur ces changements.

 

 

 

 

(1) Arrêté du 10 juillet 2012 portant sur la liste 2 des cours d’eau, tronçons de cours d’eau ou canaux classés au titre de l’article L. 214-17 du code de l’environnement du bassin Loire-Bretagne.

 

 (2) celui-ci est composé de la Direction Départementale des Territoires (DDT), de la Direction Régionale de l’Environnement (DREAL),  de l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA) , des agences de l’Eau, du conseil général, de la Région, de la fédération de pêche, des techniciens des communautés de communes et syndicats porteurs d’outils de gestion de l’eau, etc…