Print Friendly
FavoriteLoading

Publié le 7 septembre 2018


Les résultats du Concours Prairies Fleuries sont arrivés !

Neuf éleveurs ont participé à la première édition du Concours des prairies fleuries organisé sur le bassin versant de l’Alagnon par le SIGAL. Un jury d’experts s’est déplacé sur les parcelles engagées les 6 et 7 juin derniers afin d’évaluer les qualités agri-écologiques de ces prairies. Au terme de délibérations enthousiastes, le jury a désigné les lauréats !

 

 

 

La remise des prix a eu lieu le 1er septembre à l’occasion du Comice agricole de Peyrusse. Le jury a tenu à remercier tous les exploitants agricoles candidats pour leur implication dans le concours et pour leur contribution à la conservation des prairies diversifiées qui constituent une vraie richesse locale, que ce soit pour l’environnement (préservation de la qualité de l’eau, réserve de biodiversité) ou pour la qualité des produits agricoles. Gageons que ce concours n’est qu’un premier pas dans la reconnaissance de cette richesse !

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos lauréats pour cette année 2018 sont :

 

 

 
  • 1er prix équilibre agri-écologique : Marie-Thérèse et Marc RAYMOND à Chavagnac. Cette parcelle traversée par le ruisseau de Fougas a fait l’unanimité parmi le jury, qui a apprécié la richesse botanique exceptionnelle (plus de 80 espèces différentes recensées lors du passage) et la volonté de conserver des pratiques permettant le maintien du potentiel agri-écologique de la prairie. L’ilot se distingue également par son potentiel mellifère et par son environnement boisé favorable à la faune. C’est donc M. et Mme RAYMOND qui représenteront le territoire de l’Alagnon au Concours générale agricole, dont la remise des prix se déroule lors du Salon de l’Agriculture à Paris.

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 2eme prix équilibre agri-écologique : Christophe PRADAL (GAEC de Loubarcet) à La Chapelle d’Alagnon. Le jury a souhaité distinguer cette parcelle du fait de son potentiel agricole. Un tiers de la flore recensée est composé de légumineuses, ce qui produit un foin très appétent et nutritif, valorisé par les laitières. La prairie s’inscrit parfaitement au sein de l’exploitation, qui est en système tout foin pour l’AOP Cantal Haut Herbage. Les pratiques agricoles sur la parcelle sont adaptées à la flore en place et permettent de la maintenir tout en assurant une bonne productivité et un fourrage de qualité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3eme prix équilibre agri-écologique : Mathieu et Virginie DOUET (GAEC DE LA FAUNE) à Rézentières. 

Cette parcelle présente une grande diversité floristique (plus de 60 espèces recensées) et fait figure d’ilot de biodiversité au milieu d’un paysage plus artificialisé. Les pratiques agricoles sont bien adaptées à ce type de milieu et concourent à sa préservation. Le jury a apprécié que, dans un contexte où ce type de prairie humide pourrait facilement être transformé en champ de maïs, les deux exploitants agricoles reconnaissent l’intérêt de la conserver (plus tardive, permet de décaler les chantiers, offre une sécurité en cas de sécheresse).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une mention spéciale a été remise à Michel BRUGEROLLE pour sa prairie fauchée à Pradiers. Cette parcelle, représentative d’une flore d’altitude et une des dernières du secteur à être fauchée, dispose d’une richesse exceptionnelle en composés aromatiques et tanins, ce qui produit un fourrage de grande qualité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le SIGAL et l'ensemble du jury tiennent à remercier les candidats, mais également tous ceux qui ont contribué à l'organisation de ce concours, La Maison de la Pinatelle et l'Artisou de Margeride pour leur accueil lors des pauses repas, mais également Maxime BOILLOT pour ses très beaux clichés !