Print Friendly
FavoriteLoading

Publié le 14 novembre 2019


Plusieurs chantiers de restauration de la continuité achevés cet automne sur le bassin de l’Alagnon

Un obstacle en moins sur la Voireuze à Blesle :

 

La mairie de Blesle, propriétaire d’un ouvrage en enrochements libres sur la Voireuze qui n’avait plus d’usage, a commencé à répondre à ses obligations réglementaires concernant la continuité écologique. Elle s’est adressée en 2018 à l’équipe du SIGAL pour l’appuyer dans les dossiers et enlever le seuil en toute sécurité pour les bâtiments situés à proximité immédiate.

 

Après une pêche de sauvegarde réalisée par la Fédération de Pêche de Haute-Loire et soutenue par l'AAPPMA de Blesle, la Voireuze a été dérivée dans le béal du moulin de Lachaud pour mettre à sec la zone de travaux. Le seuil communal a été ensuite démantelé, les enrochements ont servi à conforter certaines zones érodées. Afin d’éviter tout dommage sur le mur en rive gauche, celui-ci a été consolidé au pied. La végétation en bord de berge a été également entretenue à titre préventif par un élagueur pour plus de sécurité.

 

Ces travaux ont pris fin en octobre 2019. Conformément à la clé d'intervention du SIGAL, l'arasement a été réalisé sous sa maîtrise d'ouvrage et n'a donc rien coûté à la mairie. La Voireuze est aujourd’hui libre de refaire son lit sur ce tronçon, elle sera suivie de près par un technicien du SIGAL pour constater son évolution.

 

 


 

 

 

La Violette réouverte complètement, depuis la confluence jusqu’aux gorges !

 

Il restait encore un ouvrage à démanteler pour ouvrir complètement le cours d’eau à la migration piscicole, lui permettre de retrouver son profil originel et restaurer la continuité écologique. C’est chose faite depuis octobre 2019, grâce à la volonté de la mairie de Grenier-Montgon, avec l’appui du SIGAL :  les pylônes béton maintenant un passage à gué en travers de la rivière en amont du village ont été enlevés.

 

Ce passage à gué a été maintenu en limitant la pente et comblant la fosse qui s'était créée au fil du temps grâce à la mise en place de matériaux sur 23 m  environ à l’aval du passage. Des blocs et des matériaux sédimenteux ont été répartis pour obtenir ainsi une pente douce. La Violette se créera ensuite un chenal préférentiel à sa guise !

 

 

 

 

Ces travaux ont été financés dans le cadre du Contrat Territorial Vert et Bleu Alagnon, avec le soutien financier de l'Agence de l'Eau Loire Bretagne, le Conseil Départemental de Haute-Loire et le monde associatif de la pêche. Pour plus d'infos sur ces travaux et sur la restauration de la continuité sur le bassin de l'Alagnon, contactez Clément BILLARD, technicien rivières au SIGAL