Print Friendly
FavoriteLoading

Publié le 28 septembre 2018


PAEC Alagnon : après 2 ans de contractualisation, où en est-on aujourd’hui ?

Le PAEC, c'est le Projet agro-environnemental et climatique porté par le SIGAL, et mis en œuvre avec de nombreux partenaires tels que les Chambres d’agriculture, le Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne, Auvergne estives et les structures animatrices des sites Natura2000 (SMAT du Haut-Allier, LPO Auvergne). Validé par les financeurs en décembre 2015, il s'appuie sur un diagnostic du territoire qui définit des enjeux locaux forts (biodiversité, eau, zones humides), avec une priorité donnée aux secteurs les plus vulnérables.

 

 

Ce PAEC a permis pour les exploitants qui le souhaitaient la mise en place de mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) sur leur ferme pour une durée de 5 ans, impliquant le respect de pratiques favorables à la biodiversité et à la qualité de l’eau. 

 

 

 

Exemples de mesures :

  • Maintien des prairies naturelles et de leur richesse floristique : un bon équilibre de la gestion des prairies naturelles leur donne un rôle positif sur la qualité de l’eau (absorption de l’azote, du phosphore, etc…) et sur la biodiversité ;
  • Absence de fertilisation sur les prairies en bordure de cours d’eau ou sur les zones humides ;
  • Limitation de la pression de pâturage pour éviter le surpiétinement qui peut dégrader les berges et la qualité de l’eau ; …

Les exploitants concernés sont rémunérés selon le type d’engagement et la surface contractualisée.

 

 

 

 

 

 

 

 

Bilan après 2 ans de contractualisation sur le bassin de l’Alagnon :

  • 79 exploitations engagées dans des MAEC sur le territoire (29 sur des mesures à enjeu biodiversité et 52 sur des mesures à enjeu Eau, les deux pouvant être engagées sur une même exploitation)
  • 3 300 hectares de prairies contractualisées (47 % des objectifs de départ) ;
  • Les financements mobilisés sur le territoire s’élevaient, au 30 juin 2017, à plus de 1 330 000 € (44 % de l’enveloppe mobilisable), provenant de l’Union Européenne – FEADER, de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, et des Ministères en charge de l’environnement et de l’agriculture).

 

 

 

 

Pour plus d'infos, contacter David OLAGNOL, animateur agro-environnement par mail alagnon.agricole@orange.fr