Print Friendly
FavoriteLoading

Publié le 20 octobre 2015


Les travaux berges reprennent en cette fin d’année 2015 !

 

Suite à l’obtention des accords de financements des différents partenaires que sont l’agence de l’eau, le conseil départemental, le conseil régional et la fédération de pêche, les travaux de restauration des berges vont pouvoir débuter.

 

Trois communautés de communes (Massiac, Murat et le Cézallier) ont ou vont très prochainement lancer les travaux.

 

Pour la Communauté de Communes de Murat les travaux concernent le Lagnon sur le secteur de Pignou à Albepierre-Bredons ce qui permettra de terminer la quasi-totalité du linéaire du cours d’eau restauré. L’autre secteur se situe à Murat et plus précisément de part et d’autre du camping. L’entreprise Vidal d’Albepierre-Bredons est chargée de la bonne réalisation des travaux.

 

 

 

La Communauté de Communes du Cézallier a également lancé sa deuxième tranche de travaux qui concerne l’Allanche, sur les communes d’Allanche et Pradiers.

Le premier secteur est en amont immédiat du secteur restauré en 2013, l’autre se trouve au niveau du lieu-dit Courbières. C’est l’entreprise Lucane de Tulle (Corrèze) qui a obtenu ce marché.

Pour ces deux communautés de communes les travaux consisteront en la coupe sélective de la végétation (arbres morts, penchants…) afin de diversifier la ripisylve du cours d’eau.

 

Egalement, l’entreprise devra nettoyer le cours d’eau de tous les éléments anthropiques (d’origine non naturelle), également, elle traitera les embâcles (encombres de bois mort) les plus problématiques.

 

Enfin, les parcelles où les exploitants et propriétaires ont donné leur accord seront mises en défens afin de limiter l’accès au cours d’eau aux animaux à des points qui seront aménagés exprès (abreuvoirs rustiques, passages à gué).

 

 

 

 

Pour la Communauté de Communes du Pays de Massiac, les travaux consisteront à abattre le maximum d’arbres inadaptés aux berges de l’Alagnon, à savoir les peupliers présents en très grande quantité sur les secteurs concernés (Massiac et Molompize).

 

Ces arbres sont d’un très gros diamètre, vieillissants et risquent d’être problématiques à court ou moyen terme. Le peuplier est une essence ayant un système racinaire superficiel appelé traçant. Ses racines sont ancrées à une très faible profondeur et ne maintiennent que faiblement la berge et l’arbre.

Par exemple, en Mai 2014, lors d’un coup de vent à Massiac, nombre de peupliers du parcours santé ont été déracinés.

 

C’est l’entreprise STE de Cournon d’Auvergne qui a été retenue pour réaliser ces travaux.

 

 

La Communauté de Communes du Pays de Saint-Flour réalisera les travaux sur la commune de Vieillespesse au cours de l’hiver 2015-2016. L’entreprise De Rosso de Saint-Flour réalisera ces travaux sur le ruisseau du Pradal.