Print Friendly
FavoriteLoading

Publié le 27 avril 2017


Les MAE, des outils aussi au service des zones humides

 

Avec la date butoir des déclarations annuelles de la Politique Agricole Commune (PAC) fixée au 15 mai, les diagnostics agricoles s’intensifient…

 

En effet, les exploitants souhaitant s’engager dans des mesures agro environnementales (MAE) doivent posséder ces éléments pour faire leur déclaration.

 

 

Pour les mesures en liens avec la préservation des zones humides, le diagnostic de terrain est réalisé par le Conservatoire d’Espaces Naturels d’Auvergne.

 

C’est ainsi l’occasion d’échanger sur les modalités de gestion en cours et lorsque cela est nécessaire, des ajustements sont proposés.

 

 En plus d’un possible accès aux aides MAE, des perspectives de travaux finançables dans le cadre du Contrat Territorial sont évoqués (points d’abreuvement, franchissement, …).

 

 

Sur les parcelles, le début de saison accorde incontestablement aux fleurs jaunes le privilège de régner sur les prairies humides. Le Populage des marais, la Renoncule rampante et la Jonquille donnent le ton !