Print Friendly
FavoriteLoading

La restauration de la continuité écologique

 

 

 

 

Quels enjeux ?

 

De nombreux ouvrages ont été construits en travers du lit de l’Alagnon et de ses affluents. Ceux-ci sont plus ou moins impactant selon leur taille et leur situation.

Saumon tentant de franchir le barrage de Grand Pont à Lempdes/Alagnon, avant les travaux d’aménagement

saut de saumon

La fragmentation écologique est le principal impact de ces ouvrages, par le freinage ou le blocage du déplacement des espèces aquatiques et des migrations des poissons migrateurs (saumon atlantique, lamproie marine et anguille). 

Dans un cours d'eau, les poissons se déplacent pour accomplir leur cycle de vie. A l'automne, La truite fario gagne par exemple les petits ruisseaux pour se reproduire. La présence d'obstacles à la continuité écologique (seuils et barrages) limite les capacités de développement des espèces.

 

 

 

 

Quels actions ont été réalisées ?

 

Depuis 2001, des travaux de démolition ou d’aménagement d’une partie de ces ouvrages permettent peu à peu la réouverture de l’Alagnon et de ses affluents aux poissons migrateurs.

 

Actions réalisés de d’avril 2011 à décembre 2012 :

 

  • Création d’une passe à poissons sur le barrage de Ferrière-bas sur la Sianne à Blesle
  • Réaménagement d’un gué busé en un pont sur l’Auze à Torsiac.
  • Création d’un ouvrage pour la dévalaison des poissons sur le barrage de Courcelles à Massiac.
  • Création d’une passe à poissons sur le barrage de Réseau Ferré de France sur l’Alagnonette à Massiac.

 

 

 

Seuil sur l'Alagnonette dans Massiac avant travaux

Seuil sur l'Alagnonette dans Massiac avant travaux

Seuil sur l’Alagnonette dans Massiac après aménagement

seuil sncf après travaux

Premières frayères à truites suite à l’aménagement du seuil sur l’Alagnonette

frayères en amont du seuil sncf après travaux

 

 

Pour plus d'information sur la continuité des cours d'eau : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Un-cours-d-eau-comment-ca-marche.html