Print Friendly
FavoriteLoading

Publié le 5 février 2014


Lancement des travaux de la station d’épuration de Bonnac !

 

Jusqu’à aujourd’hui, les eaux usées du bourg de Bonnac étaient collectées pour être rejetées… directement dans l’Arcueil !

 

 

L’impact sur ce petit cours d’eau qui soufre de déficit récurrent en eau était important. Le diagnostic porté par le Syndicat Interdépartemental et une volonté politique locale forte ont permis de mobiliser des financements pour lancer les travaux de construction d’une station de traitement des effluents. En parallèle, un tronçon de réseau sera repris pour assurer un acheminement optimal vers la station.


La station sera installée sur le terrain communal en face la mairie. La solution technique retenue est de type « boue activée compacte » (traitement biologique par des bactéries). Ce procédé permet de minimiser l’emprise foncière, s’intègre très bien visuellement et n’apporte aucunes nuisances olfactives. Il pourra traiter une charge de 50 équivalents habitants et recevoir 730 litres par heure en moyenne (le triple en pointe). Les travaux sur réseaux sont confiés à l’entreprise CYMARO de Massiac, la construction de l’unité de traitement à la SAUR. Il devraient durer trois mois environ.

 

 

Le coût total se partage entre les travaux réseaux pour 29.080 €, la station en elle même pour 95.693 € et la maitrise d’œuvre pour 9.995 €. Les financements atteignent 35% de la part de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, 15% du conseil général et 20% de l’Etat (DETR). Le reste à charge pour la commune étant donc de 30%.

 

 

Pour Jean-Louis Morel, Maire de Bonnac, "Il était temps de trouver une solution technique et financière pour diminuer l’impact des eaux usées du bourg. Depuis des années de nombreux efforts sont faits pour restaurer les rivières, Bonnac se devait de suivre cet élan. L’apport du SIGAL a été déterminant car sans son appui dans l’argumentaire, les aides auraient été insuffisantes pour monter le projet."