Print Friendly
FavoriteLoading

Publié le 17 mai 2013


Finalisation de l’étude de détermination des volumes maximums prélevables, étude complémentaire pour l’élaboration du SAGE

Les usages de l’eau de l’Alagnon et de ses affluents sont multiples : eau potable, hydroélectricité, élevage, agriculture, pêche, artisanat et industrie, etc. Chaque prélèvement dépend de la ressource disponible, c'est-à-dire des prélèvements et des aménagements situés en amont.

 

Le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) du bassin-versant de l’Alagnon est un outil de planification qui a pour but d’organiser la gestion de l’eau sur l’ensemble du bassin-versant de l’Alagnon dans une démarche de développement durable. Actuellement en cours d’élaboration, il a pour objectif de satisfaire et concilier les différents usages de l’eau tout en minimisant leurs atteintes sur l’environnement.

L'Auze à sec

l'auze à secLa Commission Locale de l’Eau (CLE), véritable « parlement de l’eau » regroupant des élus locaux, des représentants des usagers (agriculteurs, pêcheurs, hydro-électriciens, propriétaires forestiers, associations de défense de l’environnement et des consommateurs et SNCF) et l’Etat est chargée de l’élaboration du SAGE. Elle a fait appel au bureau d’études CESAME pour réaliser un diagnostic hydrologique sur l’ensemble du bassin-versant de l’Alagnon.

 

 

Cette étude, validée par la CLE lors de sa réunion du 19 avril, a permis de quantifier la ressource en eau et les besoins liés aux activités humaines mais aussi d’estimer les besoins du milieu naturel. A partir de l’évaluation de l’incidence de la gestion actuelle sur les débits naturels des cours d’eau et l’estimation de l’impact associé sur le fonctionnement des milieux aquatiques, le bureau d’études a pu proposer des pistes de gestion afin d’améliorer cette situation dans les secteurs où elle a été jugée dégradée, et de la préserver là où elle a été considérée comme favorable.

 

Les éléments fournis par cette étude serviront de base de réflexion à la CLE pour établir une stratégie de gestion de la ressource en eau. Celle-ci devra être partagée par l’ensemble des acteurs et permettre la préservation des milieux et la satisfaction de l’ensemble des usages.

 

Le partage de la ressource est une notion importante qui doit permettre la solidarité entre les usages amont et aval du bassin-versant.