Print Friendly
FavoriteLoading

Publié le 24 mars 2016


Des engagements volontaires pour les exploitants agricoles

 

 

Les 14 et 15 mars dernier, le Syndicat interdépartemental de gestion de l’Alagnon (SIGAL) et ses partenaires (Chambres d’agriculture, SMAT du Haut-Allier, LPO Auvergne) organisaient des réunions d’information sur le Projet agro-environnemental et climatique (PAEC) de l’Alagnon.

 

 

 

Ces réunions, qui ont accueilli une trentaine d’exploitants agricoles sur Apchat (63), Molompize (15) et Blesle (43), ont été l’occasion de présenter les différentes mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) retenues localement. En effet, sur certaines parties du territoire, les exploitants peuvent s’ils le souhaitent, s’engager dans des pratiques contribuant à la bonne qualité de l’eau et au maintien de la biodiversité.

 

Le respect de ces pratiques est compensé par une aide financière variable selon le niveau d’engagement et la surface contractualisée. Par exemple, les engagements peuvent être sur des prairies naturelles : une absence de fertilisation, et/ou une limitation de l’intensité du pâturage, ou le maintien de la richesse floristique.

 

 

 

Avant de s’engager dans la plupart de ces mesures, l’exploitant doit obligatoirement faire réaliser un diagnostic de son exploitation agricole. Ce diagnostic réalisé par le SIGAL et ses partenaires techniques permet à l’exploitant d’estimer la durabilité de son exploitation, et de recevoir des propositions sur les MAEC à engager, ainsi que sur d’autres actions et sources de financements mobilisables (investissements, formations, etc…) en lien avec la gestion de la qualité de l’eau.

 

 

 

 

Pour Michel Destannes, Président du SIGAL : « Sollicité par de nombreux partenaires et notamment du monde agricole, le SIGAL ne pouvait pas refuser de s’engager dans cette démarche. La mécanique des actions n’est pas toujours facile mais au final une enveloppe de près de trois millions d’euros est mobilisable sur cinq années. Bien sûr cela ne règlera pas tous les problèmes, économiques et environnementaux, mais à l’heure où le contexte est délicat pour le monde agricole, nous ferons le maximum pour apporter notre contribution au soutien du tissu rural dans l’esprit de préservation de la qualité des milieux que nous poursuivons depuis plus de quinze ans ».

 

 

 

 

 

 

 

Prochainement, quatre autres réunions seront organisées sur les secteurs cantaliens du Cézallier et le la Margeride :

 

 

Mercredi 6 avril :            Réunion à Sainte-Anastasie à 10h (Salle polyvalente)

                                               Réunion à Landeyrat à 14h30 (Salle polyvalente)

 

Vendredi 8 avril :            Réunion à Saint-Poncy à 10 h (Salle polyvalente)

                                               Réunion à Montchamp à 14h30 (Salle du patrimoine)

 

 

 

 

Pour toute information, n’hésitez pas à contacter David OLAGNOL au SIGAL par téléphone au 04 71 23 19 84 ou par e-mail : alagnon.agricole@orange.fr