Print Friendly
FavoriteLoading

Publié le 21 novembre 2016


Des actions concrètes en faveur des zones humides

 

Cet automne, dans le cadre du Contrat Territorial Alagnon, plusieurs agriculteurs ont pu bénéficier de travaux visant à améliorer et faciliter la gestion de leurs parcelles en zones humides tout en conciliant la qualité des milieux aquatiques.

 

 

Au programme : aménagement de points d’abreuvement et de dispositifs de franchissement de cours d’eau.

 

 

Les zones humides sont ainsi préservées et peuvent alors pleinement assurer leurs rôles dans la qualité et le maintien des débits des petits cours d’eau plus à l’aval. D’un autre côté, les conditions d’exploitation sont améliorées pour l’agriculteur. Il s’agit donc d’un vrai partenariat gagnant/gagnant.

 

 

 

Ces travaux font suite à la réalisation de diagnostics « zones humides » réalisés par le Conservatoire d’Espaces Naturels Auvergne chez des exploitants volontaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

Leurs mise en œuvre a été portée par le SIGAL et ont été en grande partie financés par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, la Région Auvergne Rhône-Alpes, les Départements du Cantal et du Puy-de-Dôme, ainsi que la Fédération de pêche du Cantal. L’exploitant, quant à lui, prend en charge le reste à charge (coût des travaux moins les subventions).