Print Friendly
FavoriteLoading

Publié le 15 septembre 2014


AUTRAC – lancement des travaux d’assainissement des eaux usées du bourg

 

 

La législation impose aux communes d’établir un zonage distinguant les villages relevant d’une gestion en assainissement collectif ou en assainissement individuel.

 

Autrac l'Eglise

 

 

 

Dans le premier cas, la commune porte les travaux et gère les équipements (réseaux et station de traitement). La commune perçoit alors une redevance via la facture d’eau.

Dans le second cas, ce sont les particuliers qui équipent et gèrent les équipements de leur maison (fosse, champ d’épandage, …).

Les contraintes techniques, disponibilité de terrain et topographie entres autres, … ont conduit le conseil municipal a classé en assainissement collectif, après enquête publique, le bourg d’Autrac.

 

 

 

 

 

Jeudi 17 juillet s’est tenue la réunion de préparation des travaux de création d’un réseau de collecte et de traitement des eaux usées du bourg qui vont démarrer cet automne.

L'opération permettra de collecter et traiter efficacement via un filtre planté de roseaux les effluents des habitants du village.

La création d’un réseau d’eaux pluviales, l’enfouissement des réseaux secs, le renforcement du réseau d’eau potable, la réfection de la route départementale et des aménagements du bourg (bordures, revêtement, …) sont aussi prévus afin de redonner un nouveau visage à ce très joli village.

 

 

Le projet total de l’assainissement (eaux usées et eaux pluviales) présente un coût de 150 000 € (l’assainissement sans le pluvial est aux environ de 120 000 €).

Les critères de financement de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne excluent le soutien aux très petites collectivités. Néanmoins, le Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'Alagnon (SIGAL) a défendu un programme complet à l’échelle de tout le bassin versant de l’Alagnon en argumentant sur la nécessité d’apporter des moyens financiers pour améliorer la qualité des milieux aquatiques. Ce projet a ainsi pu bénéficier d’un soutien à hauteur de 35% sur la part assainissement soit 48 000 €.  A cela s’ajoute une réserve parlementaire de 10 000 € du député Vigier.

 

PONT

 

 

Pour Christophe Bedrossian, Maire d’Autrac,

"Ce projet a mis du temps à voir le jour. On ne peut pas faire la politique de l’autruche et repousser les problèmes éternellement. L’assainissement est un des enjeux majeurs de nos petits villages, au même titre que le débit Internet, les services de proximité,… Deux points noirs ont été identifiés (le bourg et Montmoirat) avec des rejets directs et une insalubrité avérée. Ces points noirs seront donc traités l’un après l’autre. Nous commençons par le bourg puis nous nous occuperons de Montmoirat. C’est un engagement de l’équipe municipale pour cette mandature."

 

 

 

 

 

 

Le projet apporte ainsi une réelle amélioration du cadre de vie des habitants mais aussi de la qualité des milieux naturels. Au final, c’est donc tout l’environnement global de ce joli coin de Haute-Loire qui est mis en avant.