Author Archive

Agenda : les animations agricoles reprennent après l’hiver, avec la valorisation de la viande bio par l’herbe

Poster le 27 février 2020
Agenda : les animations agricoles reprennent après l’hiver, avec la valorisation de la viande bio par l’herbe

Ce jeudi 5 mars aura lieu une journée technique "Je valorise ma viande bio, bovine ou ovine, par l'herbe" à Lubilhac (43). Rendez-vous à 10h à la salle communale de Lubilhac pour les intéressés !

 

 

Au programme : 

- à partir de 10h : une restitution et un débat autour de l'étude Biovandes Massif Central

- repas partagé le midi chacun apporte un plat salé ou sucré à partager avec les participants, pour plus de convivialité.

Un premier conseil syndical 2020, entre projets et émotion

Poster le 24 février 2020
Un premier conseil syndical 2020, entre projets et émotion

 

 

Le dernier conseil syndical du SIGAL sous la présidence de Michel Destannes s’est délocalisé à Grenier-Montgon (43) le 21 février 2020.

 

 

Evolution administrative compliquée, budget rigoureux

 

Le syndicat et ses membres travaillent depuis deux ans à la transformation en « Etablissement Public d’Aménagement et de Gestion des Eaux » dit EPAGE. Ce changement de statut permet des simplifications administratives et une meilleure lisibilité. Cette transformation est approuvée à l’unanimité par quatre membres mais freinée par Auzon Communauté qui signe ainsi « le mécontentement des élus par rapport à la gestion du Beal à Lempdes » et la « divergence d’approche et de traitement écologique par le SIGAL entre l’Alagnon et le Beal ». Les délégués d’Auzon Communauté ont manifesté leur divergence en s’abstenant sur les votes des documents budgétaires. Ces derniers affichent une bonne santé avec des comptes équilibrés dégageant même un peu de marge pour les années suivantes. Les cinq collectivités membres apporteront 72.635 € au syndicat en 2020. Cette contribution permet par effet levier (subventions) de déployer plusieurs centaines de milliers d’euros en…

Des aides pour l’acquisition de matériels plus favorables à la qualité de l’eau – avant le 31 mars 2020 !

Poster le 15 février 2020
Des aides pour l’acquisition de matériels plus favorables à la qualité de l’eau – avant le 31 mars 2020 !

Changer ses pratiques culturales, pourquoi pas ? C’est un travail de longue haleine, qui demande parfois des investissements spécifiques. Certains matériels peuvent bénéficier d’aides spécifiques de l’Union européenne, de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes ou encore des Départements.

 

 

C’est le cas de la mesure « Soutien aux investissements liés aux changements de pratiques vers des modes de production agricole plus durables » du Programme de développement rural de l’Auvergne. En agriculture conventionnelle ou en agriculture biologique, les exploitations peuvent bénéficier d’un taux d’aide minimal de 20 %, qui peut aller jusqu’à 65 % du montant de l’investissement en fonction de différents critères (Jeune installé, zone de Montagne, etc…).

 

 

A titre d’exemple, la liste du matériel éligible aux aides de l’Agence de l’eau inclut les matériels de désherbage mécanique (herse étrille, bineuses, etc…), les matériels de destruction mécanique des couverts végétaux (rouleaux), les matériels de semis direct et semis sous couverts végétaux, les matériels de lutte biologique… A noter que sur la partie Puy-de-Dôme, le Département aide à l’implantation de cultures dérobées. 

 

 

Pour bénéficier des aides en question, en pratique :

  • Compléter un formulaire de demande d’aide, disponible sur le site des aides européennes en Auvergne-Rhône-Alpes : https://www.europe-en-auvergnerhonealpes.eu/ ;
  • Préparer les pièces à joindre au dossier, notamment :…

Une nouvelle station d’épuration sur la tête de bassin de l’Arcueil

Poster le 5 février 2020
Une nouvelle station d’épuration sur la tête de bassin de l’Arcueil

 

Samedi 1er février 2020, Jean-Paul RESCHE, maire de Montchamp et élu au SIGAL inaugurait la station d’épuration du village de Sistrières. Ce village rejetait jusqu’alors ses eaux usées domestiques dans l’Arcueil située quelques mètres en contrebas. L’impact sur le petit cours d’eau était non négligeable… L’équipe municipale a engagé les travaux nécessaires pour améliorer la collecte (réseaux) et le traitement des effluents (filtre planté de roseaux).

 

 

 

Conduite dans un projet global d’améliorati

2020 commence sous le signe de l’écrevisse pour le SIGAL

Poster le 23 janvier 2020
2020 commence sous le signe de l’écrevisse pour le SIGAL



 

 

Rappel : en partenariat avec Hautes-Terres Communauté, le SIGAL propose des animations et un diorama consacrés à l’écrevisse à pattes blanches du 2 janvier au 29 février 2020, à la médiathèque intercommunale de Massiac.

 

 

Le diorama sera animé par le SIGAL le de 14h à 16h, le 29 janvier, ainsi que les 14 et 21 février 2020. Enfin, nous aurons le plaisir d’accueillir Théo Duperray, spécialiste de l’espèce, le mardi 4 février à 18hMots-clefs:, ,
Posté dans Actualités | Commentaire Ferm

Les haies et pré-vergers du bassin de l’Alagnon en stars d’une soirée réussie !

Poster le 20 janvier 2020
Les haies et pré-vergers du bassin de l’Alagnon en stars d’une soirée réussie !

 

 

Vendredi 17 janvier dernier, à l’invitation du SIGAL, Sylvie MONIER, directrice de la Mission haies Auvergne et Clément MERITET, spécialiste des vergers, sont intervenus à Grenier-Montgon sur les haies, l’agroforesterie et les prés-vergers. Plus d’une quarantaine de personnes ont répondu présent à cette animation, preuve de l’intérêt de cette thématique sur un territoire historiquement concerné par le lien entre les arbres et l’activité agricole !

 

 

Après la projection d’un petit film sur l’agroforesterie intraparcellaire réalisé par le bureau d’études AGROOF, les intervenants développaient les intérêts de maintenir et améliorer le réseau bocager en milieu agricole, qui a fortement régressé au cours du 20ème siècle (jusqu’à 70% de haies ont disparu !).

 

 

Sylvie Monier a tenu à rappeler quelques chiffres :

  • Une haie protège la parcelle du vent sur une distance égale à 15 à 20 fois sa hauteur. Un atout pour le bien être animal, donc une meilleure productivité du bétail (20% de productivité en plus !), mais également pour les parcelles cultivées qui s’assèchent moins sous l’effet…

Le SIGAL vous souhaite une bonne année 2020 !

Poster le 30 décembre 2019
Le SIGAL vous souhaite une bonne année 2020 !

La sécheresse 2019 nous donne un aperçu des points de tension qui apparaissent lorsque l’eau vient à manquer… Il n’y a pas de solution facile, mais il n’y a pas non plus de fatalité.

 

 

N’attendons pas d’être au pied du mur pour décider collectivement de la gestion de l’eau.

 

 

A l’image du saumon qui aborde chaque barrage dans l’optique de le franchir pour assurer la survie de son espèce, soyez assuré que le SIGAL garde toute sa motivation en 2020 !

 

 

Il s’engage à participer activement à l’effort d’intelligence collective qui doit permettre notre adaptation au changement climatique.

 

 

C’est dans cet esprit que Monsieur le Président du SIGAL et toute l’équipe technique d’animation vous souhaitent une très belle année 2020 !

 

Crédit photo : Henri Carmié

AGENDA : L’agroforesterie à l’honneur le 17 janvier 2020

Poster le 29 décembre 2019
AGENDA : L’agroforesterie à l’honneur le 17 janvier 2020

Le SIGAL et ses partenaires démarrent l'année 2020 sur les chapeaux de roues, en proposant une conférence intitulée "Agroforesterie, haies et pré-vergers : passé ou avenir de nos campagnes ?" le vendredi 17 janvier 2020 à 20h30 à la salle des fêtes de Grenier-Montgon (43). 

 

 

 

En effet, l'arbre a toujours tenu une place particulière dans l'agriculture sur les vallées de la Sianne et de l'Alagnon.

 

 

 

A la suite d'un petit film documentaire, Sylvie MONIER, directrice de Mission Haies Auvergne et Clément MERITET, spécialiste des prés-vergers au Conservatoire d'Espaces Naturels d'Auvergne, présenteront les nombreux avantages que présente les différentes formes d'agroforesterie pour notre bassin versant ! 

 

 

 

Une conférence gratuite et ouverte à tous, à ne pas manquer ! 

 

 

 

Evènement organisé dans le cadre du Contrat Territorial Vert et Bleu Alagnon, avec le soutien financier de l'Agence de l'Eau Loire Bretagne, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et du Conseil Départemental du Puy-de-Dôme 

Un automne 2019 bien rempli en animations agricoles

Poster le 21 décembre 2019
Un automne 2019 bien rempli en animations agricoles

Cet automne, les maîtres d’ouvrages du volet « Pollutions diffuses » du Contrat territorial vert et bleu Alagnon proposaient une large gamme d’animations destinées à promouvoir des techniques agricoles favorables à la qualité de l’eau et des milieux aquatiques. Retour sur ces évènements qui répondent aussi aux problématiques rencontrées par les agriculteurs du territoire…

 

 

 

L’herbe et la prairie naturelle : des fourrages d’intérêt qualitatif à valoriser sur le produit fini

 

L’engraissement à l’herbe est une manière de valoriser une ressource locale et peu gourmande en intrants, bien qu’il demande une certaine technicité. Le 24 septembre, une journée technique dédiée à la valorisation de cet engraissement était organisée sur le brivadois, avec au programme une visite de l’abattoir de Brioude et de la ferme de Benoît Baguet sur la commune de Cohade. Une occasion de réfléchir à une meilleure valorisation des productions, notamment en viande Bio ou les filières ne sont pas aussi développées que pour d’autres productions Bio.

 

Le maintien du potentiel productif et qualitatif des prairies fait appel à un subtil…

Le bassin de l’Alagnon mis en avant pour ses actions de préservation des prairies naturelles

Poster le 21 décembre 2019
Le bassin de l’Alagnon mis en avant pour ses actions de préservation des prairies naturelles

 

 

L’ Agence de l'eau Loire-Bretagne a choisi le SIGAL et le bassin de l’Alagnon pour valoriser des actions exemplaires de préservation des zones humides et des prairies naturelles.

 

 

 

 

Des membres de l’Agence, accompagnés par David, se sont rendus à Chalinargues et Pradiers en juillet 2019 pour interviewer Pierre Faille (GAEC Faille) et Laurent Bouscarat (directeur de la COPTASA), tous deux contribuant à la préservation de la qualité de l’eau sur le bassin. 

 

 

 

 

Ces surfaces rendent en effet de précieux services pour le territoire : préservation de la ressource en eau, paysages, biodiversité, valeur économique…